Une main secourable.

En panique, il s’imagina tomber, rebondissant sur les parois du rocher, jusqu’à s’échoir en bas, sur la grève. Puis, du dessus du rocher, une voix dit « prends ma main ». Le garçon vit une fine main tendue vers lui, quelqu’un lui disait: « quand je dirai trois saute! » Il fit confiance à la voix et fut tiré en sûreté. Le jeune sauveur n’était nul autre que Robert Louis Stevenson. Plus tard, le juge déclara: je dois tout, absolument tout ce qui vaut la peine d’obtenir, à cette main qui est apparue du bord du rocher et qui m’a pris en charge. 

Je connais une multitude de gens qui pourraient rendre le même témoignage, parce qu’ils ont été secourus par Dieu. Malheureux, et sans espérance, en peur et sans recours. Nous étions découragés, mais dans notre angoisse et notre malheur, un seul s’est levé pour nous. La Bible déclare justement « que sa main n’est pas trop courte pour délivrer » (Es 59,1). 

Nous n’avons qu’à tenir sa main. Il n’abandonnera pas. Alors, nous témoignerons, « je lui dois tout » et avec Moïse nous déclarerons: «  L’Éternel est ma force et ma louange: il a été mon libérateur » (Ex 15,2). Peu importe le danger ou la désespérance qui t’assaille, souviens-toi qu’il est toujours près de toi… la main tendue.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires