Sagesse orientale

Un chinois converti au christianisme, utilisa alors qu’il prêchait, l’illustration qui suit afin de comparer les religions et leurs relations à l’humain :

Un jour, un homme tomba dans un trou profond. Un prêtre de Confucius passa par là et vit l’homme. Il lui dit : « Mais quel insensé tu es pour t’être retrouvé au fond du trou ! » Un prêtre bouddhiste passa, vit l’homme et lui dit : « Comme je suis navré pour toi. Si tu peux grimper à mi-chemin peut-être pourrais-je t’aider à sortir de là ! » Puis finalement, vint un prêtre catholique. Il vit l’homme et l’aspergea d’eau bénite, lui remit un chapelet, alluma un lampion, pria pour lui et s’en retourna. Mais,le Seigneur Jésus-Christ vint et trouva l’homme au fond du trou. Il descendit dans le gouffre et aida l’individu à sortir jusqu’à ce qu’il soit hors du trou, en sûreté. L’homme s’en alla en bénissant son Sauveur.

L’homme, par sa nature, se trouve au fond du gouffre, le gouffre du péché. Un fait déjà concédé par David. D’ailleurs, le fait est reconnu par l’humanité. Des individus de toutes nations et de toutes religionss’en sont rendu compte. La religion, la philosophie ou l’éducation n’offre pas de solution au problème du péché. Il n’y a que Jésus-Christ pour régler le problème de la déviance.

Dans le livre des Actes au chapitre 2, verset 21 Pierre déclare : « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » Au psaume 40, verset 2 David écrit : « Il m’a retiré de la fosse de destruction, du fond de la boue ; et il a dressé mes pieds sur le roc. »

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments