Une girouette comme témoin.

C.H. Spurgeon parle d’un fermier qui avait inscrit la phrase « Dieu est amour »  sur la girouette qui ornait le pignon du toit de sa grange et qui s’est fait interroger par son voisin qui posa la question: « est-ce que cela  veut dire que Dieu est aussi changeant que la direction du vent? ». Bien sûr que non, répliqua le fermier. Cela veut dire que peu importe d’où vient le vent, Dieu est amour.

L’amour de Dieu est  aussi vieux que la plus vieille étoile, aussi long que l’éternité, aussi profond que l’océan, aussi vaste que l’infini et surtout plus abondant que l’air ambiant. L’individu ployant sous un pesant fardeau, l’individu découragé, délaissé, n’a qu’à regarder à Dieu pour y avoir accès en Jésus.

Quand on a sollicité l’évêque Handley Moule à participer à une cérémonie commémorative au village minier de Durham, il savait que la grande majorité des gens présents avaient perdu quelqu’un au fond de ce trou. Perplexe, il chercha longtemps ce qu’il pourrait leur dire. Feuilletant sa Bible, il trouva un marque-page sur lequel on avait brodé « Dieu est amour ». Il remarqua que l’endos était illisible, que ce n’était qu’un ramassis de fils. Il avait trouvé ce qu’il fallait leur dire. Il leur déclara que pour l’instant on ne voit que l’envers de la broderie. Quand nous serons de l’autre côté, nous réaliserons que le Seigneur travaillait à son plan pour nous. Là en sa présence nous expérimenterons pleinement que Dieu est amour.

Pourquoi porter le fardeau tout seul, quand Dieu t’offre son aide? Son amour est infaillible, il ne change pas et il est toujours à ta disposition. Dieu est là, pour toi!

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments