Aller au contenu

Un christianisme crédible

C’est en Grèce, au 2e siècle, qu’on retrouve Athénagore un philosophe platonicien qui dénigrait le christianisme. Il le qualifia de douteux, d’infondé ou illogique. Déterminé à démolir les prétentions chrétiennes, il a fait des recherches pour appuyer ses dires. Ce faisant, il a été convaincu par le solide fondement de l’Écriture et la solidité de la proclamation de l’Église. Il est devenu ce qu’on appelle un apologète (un défenseur du Christianisme). Il a défendu la cause de l’église devant l’empereur Marc-Aurèle puis devant l’empereur Commode.

Évidemment, Athénagore c’est du passé. Mais les exemples du même type sont nombreux dans notre « modernité ». Le pasteur T. Keller rapporte dans son livre « The Reason for God » que la Bible est le livre le plus étudié dans le monde et ce, tant par les incroyants que les croyants. Chaque verset de la Bible a été l’objet d’une étude ou d’un commentaire. Habituellement, les gens qui s’opposent à la Bible et aux prétentions du christianisme, après avoir lu les textes par eux-mêmes, admettent que leurs préjugés provenaient d’influences extérieures; on leur avait dit quoi penser et n’avaient pas pris la peine de vérifier par eux-mêmes ce qu’on leur disait » — ma traduction.

Après plus de 2000 ans de critique, Dieu continue de démontrer la fiabilité du livre qu’il nous a légué. L’histoire montre que de nombreux témoins de la Bonne Nouvelle ont été battus, spoliés, mis à mort et pourtant l’Église poursuit sa mission mue par une espérance qui se fonde dans le Christ ressuscité.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
pelletier
pelletier
2 années il y a

Dieu sera toujours le Victorieux

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x