Le moi, pécheur.

Augustin a prié: « Seigneur, sauve-moi de l’homme mauvais que je suis ».

John Knox a confessé: « De ma jeunesse, à l’âge adulte et encore maintenant, après plusieurs batailles, je ne trouve en moi que corruption ».

John Wesley a reconnu: « je suis privé de la gloire de Dieu. Tout mon coeur est corrompu et abominable. En conséquence, toute ma vie est un arbre mauvais qui ne peut pas produire de bons fruits.

Charles Wesley a composé un cantique dans lequel il a stipulé: « Vil et pécheur, voilà ce que je suis ».

Le péché reste la plus grande peste de l’humanité. Il est plus ravageur que la pauvreté, la solitude et la maladie. Plusieurs le considèrent comme « faiblesse », mais Dieu, lui, l’appelle « le mal ». Le péché est une matière explosive instable et dangereuse, capable de détruire l’âme. Jésus-Christ est le moyen choisi par Dieu, par lequel il pardonne nos fautes et enlève notre péché. Jésus est vivant! Il t’invite à faire appel à lui. Il peut et il veut le faire aussi pour toi.

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
pelletier
pelletier
7 mois il y a

Bon texte