Affreux monstre!

Pour la plupart des gens, la mort est un affreux monstre qui traque ses victimes pour finalement les surprendre quand elle juge le moment venu. Pour le chrétien, la dynamique n’est pas la  même. Un auteur chrétien du premier siècle a écrit : « Ô mort où est ta victoire. Ô mort où est ton aiguillon? »C’est la déclaration la plus effrontée qu’un homme ait pu dire face à la mort. Peut-être que vous vous dites: « j’aimerais avoir ce courage-là, cette confiance-là! » Pour dire vrai, vous le pouvez. Vous n’avez qu’à rencontrer le même vainqueur, Jésus-Christ le Seigneur, lui qui un jour a ravi le coeur de l’apôtre Paul — l’auteur de la déclaration. Sur votre confession de foi, il réduira le pouvoir de la mort à celui d’une ombre.

Un jour, voyant passer un cortège funèbre, Alfred Mace dit à son père (ancien champion du monde de boxe): « regarde papa, la mort défile, elle qui n’a perdu qu’un combat. » Oui, Christ a triomphé de la mort, notre pire ennemi. La science peut prolonger nos jours, mais ne peut pas vaincre la mort. Seul Jésus-Christ l’a fait et il l’a fait pour toi.

La mort n’est pas la fin de la vie, elle est le passage obligé qui mène les humains de cette vie à l’autre; là, ce sera le ciel ou l’enfer. Le choix vous appartient!

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
pelletier
pelletier
17 jours il y a

Merci Jésus pour la vie Éternelle